Alice Miller

Comment nos premières expériences de souffrance et d’amour influent-elles sur notre vie ultérieure et nos relations avec les autres ? Dès notre plus jeune âge, constate Alice Miller, elles impriment en nous des modèles de comportement que, sans nous en rendre compte, nous reproduisons.
Pour le meilleur comme pour le pire. Mais ce n’est pas une fatalité. Aussi profondément marqués que nous soyons par notre éducation, nous pouvons, parvenus à l’âge adulte, déceler ces empreintes et sortir de l’impasse.
Les chemins de cette libération sont multiples, aussi divers que les destins individuels.
La confrontation avec sa propre histoire non seulement permet d’ouvrir les yeux sur l’enfant tel qu’il continue d’exister en chacun de nous, mais réduit aussi le blocage de la pensée et de la sensibilité en général.

+

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s