L’être prénatal

logo-anep
Chez l’être prénatal, chaque cellule s’informe en même temps qu’elle se forme et en conséquence, tout ce que vit la mère, l’enfant le vit avec elle.
Pour lui, sur tous les plans, tout est nourriture et s’intègre dans sa structure, sans qu’il ait la faculté d’accepter ce qui est profitable et de rejeter ce qui est nocif.
Il enregistre naturellement les sentiments, les pensées, l’idéal qui occupent le cœur et l’esprit de la mère. Son subconscient, sa mémoire cellulaire s’en imprègne.
L’enfant partage les émotions de sa mère, elles lui sont communiquées par les hormones de stress ou de détente, de peur ou de confiance, de joie, de bonheur.
Ces hormones créent chez l’enfant des états physiologiques correspondants aux émotions maternelles.  Si ces états se répètent souvent, ils créent des prédispositions de caractère.
La mère évitera donc autant que possible les conversations, lectures, musiques et spectacles violents ou déprimants.
Si la vie occasionne des difficultés, des maladies, des chagrins, de la colère ou de la révolte, que la future mère sache qu’elle possède un bouclier protecteur pour son enfant : Son amour.
Qu’elle lui explique ce qui lui arrive, comme le recommande Françoise DOLTO, pédopsychiatre et psychanalyste française. Qu’elle le rassure.
 

+

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s