Mémoires utérines

L’utérus garde en mémoire les impacts des événements passés, de vécus agréables ou difficiles. Réceptacle universel, il garde aussi en mémoire des traces des générations passées, notre corps réagissant, sans que cela soit conscient, par exemple à une ancêtre morte en couche, rendant impossible la mise au monde d’un enfant, alors que médicalement, rien n’est à signaler.

De même, lorsqu’un avortement est vécu dans la négation (non à l’enfant, non à la situation, non au partenaire), ce négatif reste bloqué dans l’utérus même quand l’enfant est parti. Il en va de même pour les empreintes laissées par des abus sexuels.

Les émotions stockées empoisonnent de l’intérieur et créent des pathologies qui vont finir par se voir à l’extérieur. Nos mémoires douloureuses laissent des traces et des marques jusque sur nos visages, dans nos regards, ces mémoires font qu’une distance s’installe entre nous et les autres, et ce n’est pas forcément cette distance que nous désirons, ce n’est pas celle-là, la « bonne » distance. Dans cette distance, la peur a pris place, peur du contact, de l’intrusion, que l’autre vienne prendre à nouveau.

L’utérus est l’endroit privilégié dans le corps d’une femme où des années d’émotions négatives vont s’accumuler et empoisonner l’organisme féminin de l’intérieur. Les problèmes de l’utérus, comme les règles douloureuses, les pertes vaginales, le papillomavirus, les fibromes ou le cancer, sont des manifestations de cet empoisonnement intérieur. D’un point de vue médical, ces maladies sont considérées comme normales. Mais d’un autre côté, vivre en étant malheureuse, négative et pessimiste est une attitude qui montre à quel point la femme est déconnectée de son potentiel féminin.

Un travail de nettoyage et de libération des mémoires est nécessaire. Nettoyer les mémoires de ce lieu signifie traverser la douleur, ses empreintes encore vivantes et vibrantes au plus profond de nous. Certaines femmes que j’ai accompagnées dans ce processus conscient de libération me témoignaient que cela modifiait complètement leur sang des menstrues : l’écoulement, la couleur, l’odeur et la consistance. Il arrive qu’au cours de la clarification d’une mémoire douloureuse, le sang soit très foncé, qu’il ait une odeur de vieux sang. Par cet émonctoire, le corps indique qu’il évacue cette « vieille chose ».
L’utérus n’a pas seulement pour fonction de mettre au monde des enfants. Reliées à cette énergie inépuisable de création, il nous offre la possibilité d’enfanter de projets, de les garder en gestation en nous pendant un temps, puis de les mener à terme. Ce qui sort de nous, de notre créativité, est chargé de cette force de vie. Et c’est bon, de créer du vivant. Cela rend vivante, présente à la vie qui nous ensemence lorsque nous nous offrons à elle.

Pour rétablir le féminin en nous et le libérer, il n’y a pas d’autre possibilité que de nous relier à notre puissance féminine, à notre potentiel féminin, à notre sacré.

© 2018 Ameyo MALM-AGENA@Thérapies globales

INTIMITE

Intimité_therapies_globales_paris_ameyo_malm_vibrations_sexuellles jpg Prêtez attention avec qui vous partagez votre énergie intime. L’intimité à ce niveau entrelace votre énergie aurique avec l’énergie aurique de l’autre personne.

Ces connexions puissantes, aussi insignifiantes que vous pensez qu’elles soient, laissent des débris spirituels, en particulier dans l’aura des personnes qui ne pratiquent pas tout type de nettoyage, physique, émotionnel ou autre.

Plus vous interagissez intimement avec quelqu’un, plus profonde est la connexion et plus son aura est liée étroitement à la vôtre.
 Imaginez l’aura confuse de quelqu’un qui couche avec plusieurs personnes et qui transporte autour d’elle ces énergies multiples ?
 Ce qu’il ne réalise pas, c’est que les autres peuvent ressentir cette énergie qui peut repousser l’énergie positive et attirer l’énergie négative dans sa vie.

« Je vous invite à ne pas couchez pas avec quelqu’un que vous ne voudriez pas être. »

La sexualité est la source de la vie, la source de la créativité . C’est aussi votre 1er et 2eme chakra. La sexualité est votre relation avec la Terre Mère, avec votre part divine, votre part féminine. Que ce soit pour l’homme ou pour la femme. Vous êtes un corps énergétique, et lors de vos rapports sexuels vous allez venir mélanger votre énergie avec celle de votre partenaire. Ce qui veut dire que tous les problèmes émotionnels de votre partenaire vont venir se mélanger avec votre champ d’énergie. Ce qu’il faut savoir c’est que lorsque un homme éjacule dans une femme, son énergie y reste pendant quasiment six mois. La femme porte en elle cette énergie sexuelle. mais elle va aussi prendre toutes les énergies des précédents partenaires de l’homme, donc toutes les mauvaises relations qu’il aurait pu avoir dans les mois passés…Il en va de même pour l’homme, qui lui, prendra toutes les énergies mauvaises des anciens partenaires de la femme.

Tout est Fréquence. Toute fréquence, en fonction de la résonance émise, se nourrit d’une énergie par effet d’attirance. La fréquence de l’amour va attirer et par conséquent se nourrir de sentiments fraternels, de compassion, de tendresse et va rejeter tout les dérivés de la peur. A contrario, la peur attirera et se nourrira d’énergies basses, telles : le doute, la haine, la jalousie, le manque d’estime, le dégoût etc….Le microcosme est a l’image du macrocosme et inversement.

La sexualité est une connexion directe avec le divin. Honorez la.

© 2016 Ameyo MALM-AGENA@Thérapies globales

Jean Rostand

Enfant intérieur-libre-mémoires-prénatales-naissance-enfance-paris

Accompagner les âmes sans les conformer

Les enrichir sans les endoctriner

Les aimer sans les enrôler

Leur communiquer une force

Dont ils puissent faire leur force

Les séduire par le vrai

Pour les amener à leur propre vérité

Et leur donner le meilleur de soi

Sans attendre ce salaire

Qu’est la ressemblance.

La maison d’accueil

L’être humain est une maison d’accueil. 
Chaque matin un nouveau hôte : 
Une joie, une dépression, une avarice, 
une conscience momentannée s’annonce, un visiteur inattendu.
Souhaite-lui la bienvenue et accueille chacun !
Même s’il s’agit d’une grande tristesse qui balaie 
la maison dans la violence, en la vidant de tout le mobilier. 
Malgré cela, traite chaque hôte avec honneur. 
Peut-être fait-il le vide pour toi, afin de faire de la place 
pour un nouveau délice. 
La pensée sombre, la honte, la malveillance, accueille-les
à la porte en riant et invite-les à entrer. 
Sois reconnaissant pour qui que ce soit qui vienne,
parce que chacun t’est envoyé comme guide de l’au-delà. 
 
Rumi 

Les vibrations Japonaises

Séances individuelles Relaxation non verbale

Mercredi 22 Janvier de 11h00 à 18h00

Relaxation _Ameyo_non _verbale_Paris_MALM

Un instant pour soi depuis les monastères Japonais.

Pour une détente profonde du corps et de l’esprit, une harmonisation,

sérénité et équilibre.

Basée sur des étirements, des vibrations et des stimulations produisant un relâchement de chaque partie du corps.

Cette relaxation non verbale apporte une détente neuromusculaire et psychologique un véritable lâché-prise.

Les vibrations agissent comme un nettoyage des fatigues et tensions accumulées dans votre quotidien.

Un voyage sensoriel aux portes du soleil levant. La séance se déroule en silence et dure une heure.

Frais de participation 70 € 1h30
Espace Quintessense 1 rue Falguière 75015 Paris

Pour un rdv : 06 62 53 43 70 ou 01 71 75 71 33

Nirvana sur Seine

Comment fait on pour ne pas burn outer quand le printemps n’arrive pas et qu’on a furieusement besoin de soleil, de vacances (et de melon en ce qui me concerne) et qu’on prend le métro tous les jours ? Dans mon cas, j’ai tenté la méditation, à plusieurs reprises curieuse de vivre cette expérience dont les gens qui la pratique racontent à quel point ça a modifié leur vie. Je bois les paroles de Mathieu Ricard, chez qui les scanners ont identifié une “aptitude anormale au bonheur” grâce à sa pratique régulière de la méditation….Mais chez moi ça ne marche pas. J’ai essayé les CD, la bougie, la posture de yogi : rien n’y fait, dès que je commence à compter, je me surprends après 21 à penser qu’il faut que je rachète sopalin ou que j’ai oublié d’envoyer mon loyer.
Nirvana sur Seine

Nirvana sur Seine

Mes tentatives de destressage maison n’ayant pas été concluantes , je décide de faire appel à quelqu’un dont la relaxation est le métier, et je me tourne vers une discipline dont j’ignorais jusqu’au nom il y a encore deux mois, découverte au gré d’une conversation avec Ameyo qui la pratique: la relaxation non verbale. La promesse ? Retrouver la détente, l’harmonie et un bien être profond. Un programme à peu près aussi alléchant qu’une semaine aux Bahamas pour un parisien stressé en compet permanent avec son voisin de métro.

Ameyo Malm Japon 2011 / droits réservés - La relaxation non verbale-Paris 11

Cette méthode – dont le 2e nom est d’ailleurs “vibrations japonaises” – nous vient des champions du monde de la coolitude (et du stress) : les japonais. Élaborée dans les monastères japonais, elle était censée permettre aux moines de retrouver harmonie et sérénité en cas de tension. Ce qui m’intéresse, c’est qu’il s’agit d’une sorte de méditation à deux plus qu’une séance de relaxation qui favorise l’échange du ”ki” , l’énergie vitale sous toutes ses formes. (notion que je ne maîtrise pas encore mais qui me parait très bénéfique

8_mini

L’aspect fondamental de cette approche est de ne pas prononcer un mot pendant la séance. On s’allonge sur un tapis au milieu de la pièce (habillé de vêtements amples, on se change avant la séance et ce n’est pas anodin) et on se laisse manipuler des pieds à la tête par le praticien : vibrations, étirements, secouements…étonnant au départ. Pas facile de s’abandonner tout de suite aux mains expertes qui exécutent une chorégraphie très codifiée, mais à un moment la respiration se fait plus profonde et on se sent léger. Je ne prête plus attention à l’étrangeté de la situation (on soulève ma jambe pour la secouer) mais je suis concentrée sur la sensation que ça me procure, et j’ai l’impression que mes tensions s’envolent…Grisant. J’ouvre les yeux au bout d’une heure avec la sensation de peser la moitié de mon poids en arrivant. Je rentre à pied plutôt qu’en métro alors qu’il est tard, et je suis attentive aux bruits, aux odeurs…et j’ai dormi comme un bébé !
L’adresse : Centre Etaap 21 rue du Faubourg St Antoine Paris 11e – 06 62 53 43 70
Le site Internet : http://relaxationshindo.com
Article rédigé par Julie Badin

L’être prénatal

logo-anep
Chez l’être prénatal, chaque cellule s’informe en même temps qu’elle se forme et en conséquence, tout ce que vit la mère, l’enfant le vit avec elle.
Pour lui, sur tous les plans, tout est nourriture et s’intègre dans sa structure, sans qu’il ait la faculté d’accepter ce qui est profitable et de rejeter ce qui est nocif.
Il enregistre naturellement les sentiments, les pensées, l’idéal qui occupent le cœur et l’esprit de la mère. Son subconscient, sa mémoire cellulaire s’en imprègne.
L’enfant partage les émotions de sa mère, elles lui sont communiquées par les hormones de stress ou de détente, de peur ou de confiance, de joie, de bonheur.
Ces hormones créent chez l’enfant des états physiologiques correspondants aux émotions maternelles.  Si ces états se répètent souvent, ils créent des prédispositions de caractère.
La mère évitera donc autant que possible les conversations, lectures, musiques et spectacles violents ou déprimants.
Si la vie occasionne des difficultés, des maladies, des chagrins, de la colère ou de la révolte, que la future mère sache qu’elle possède un bouclier protecteur pour son enfant : Son amour.
Qu’elle lui explique ce qui lui arrive, comme le recommande Françoise DOLTO, pédopsychiatre et psychanalyste française. Qu’elle le rassure.
 

La communication apaisante

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me donner des conseils, tu ne fais pas ce que je te demande.
Quand je te demande de m’écouter et que tu me dis que je ne devrais pas ressentir cela, tu bafoues mes sentiments.
Mais quand tu acceptes comme un simple fait que je ressens ce que je ressens, je peux arrêter de te convaincre et je peux comencer à essayer de comprendre ce qu’il y a derrière mes sentiments irrationnels.
Lorsque c’est clair, les réponses deviennent évidentes et je n’ai pas besoin de conseils.
« Auteur Anonyme » .